Zoom sur le CSO de compétition

Le CSO, c’est tout simplement le saut d’obstacle, une discipline aussi célèbre qu’incontournable dans les concours hippiques. De fait, il s’agit du sport équestre olympique le plus connu dans l’histoire des championnats et le premier qui vient en tête lorsque l’on parle de concours hippiques. Et si vous vous lanciez dans cette belle aventure qu’est le CSO de compétition ? Nos conseils !

En quoi consiste le CSO en compétition ?

Le saut d’obstacles peut être maîtrisé indépendamment d’une envie de concours. Cependant, ce n’est qu’en compétition que vous apprendrez vraiment le CSO, qui demande plus que le contrôle parfait de son cheval.  Ainsi, lors d’une épreuve de CSO, le cavalier est jugé non seulement sur la capacité de son cheval à franchir un obstacle, mais aussi sur sa rapidité à le faire.  Sont donc pris en compte dans la notation la fluidité, la justesse, et la rapidité d’exécution du parcours.

Quelle formation pour devenir un pro du CSO ?

Facile à comprendre, le CSO est une discipline parfaitement accessible aux néophytes : cela explique sûrement l’engouement autour de ce sport, qui représente plus de 80% de l’activité concours en France (il s’agit même de la discipline leader).

Pour apprendre les bases et la technique du CSO, qui repose sur une technique et une agilité sans faille, il convient de suivre des cours dans un centre équestre. Si vous souhaitez concourir, vous pouvez éplucher les annonces de chevaux de sport à vendre pour investir dans votre propre monture. Votre écurie pourra alors s’en occuper lorsque vous ne vous entraînez pas, bien qu’il convient de rendre souvent visite à son cheval. Vous apprendrez alors à deux à modifier votre trajectoire, votre vitesse, votre amplitude et votre impulsion en fonction des obstacles sur votre chemin.

Quelle race de cheval choisir pour le CSO ?

Toutes les races de chevaux ne sont pas adaptées à la pratique du CSO. Par exemple, un Percheron a certes de l’allure, mais sa carrure en fait plutôt un excellent cheval de trait qu’un as de la voltige. Voici donc les races vers lesquelles vous voulez vous tourner :

  • Le selle français (SFA ou SFB)
  • L’anglo-arabe (AA)
  • Le Stamboek Gelders (KWPN)
  • Le pur-sang anglais (PS)
  • Le Belgisch Warmbloedpaard (BWP)
  • Le Hanovrien
  • Le Trakehner (RT)
  • Le Cheval de Sport Belge (SBS)
  • Le Holsteiner

Quelle que soit la race qui vous fait de l’œil, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un professionnel qui saura vous proposer un accompagnement de qualité lors de l’achat de votre cheval. Il étudiera en effet le couple cavalier-monture que vous formerez avec les chevaux sélectionnés et saura vous proposera la monture idéale par rapport à votre niveau et vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *